LÀ OÙ IL N'Y A NI DÉBUT NI FIN

Propose une série d’estampes numériques sur lesquelles l’artiste intervient au crayon graphite de manière aléatoire. Ce processus, nommé intermatière, vient amorcer une nouvelle recherche à travers les matières virtuelles et celles dites traditionnelles, issues du dessin. Elle cherche à fusionner deux formules de création qui ne viennent pas de la même source. C’est une manière de transformer une matière morte vers un état réel. Ici, le motif prend forme en tant que chimère. Finalement, elle se questionne sur la place des outils technologiques dans les arts visuels.